Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Hergé’

Noël a garni mes souliers d’un fort joli cadeau, l’intégrale des aventures de Tintin, y compris les Soviets et l’Alph’Art.

En me replongeant dans ces aventures cent fois relues, je me demandais si j’avais bien fait, cette année encore, de donner à mes élèves de 1ère une page de Tintin au Congo à étudier, comme exemple de la bonne conscience paternaliste et méprisante des colons européens au début des années 30.

Sans être aussi tintinophile qu’Albert Algoud, qui a fait de cette passion plusieurs livres intéressants, et sans vouloir paraphraser le contenu délectable de Tintin chez le psychanalyste, il me semble qu’Hergé mérite mieux que ça.

Caricatural, il l’est – mais c’est le lot de la BD d’aventures en général. Certes, politiquement, Tintin ne fait pas dans la grande finesse au début de ses péripéties : Tintin chez les Soviets est un des livres les plus anticommunistes primaires qui soient -et en même temps, certains passages, avec le recul de l’histoire, sonnent étonnamment juste. Certes, l’Etoile mystérieuse fait affleurer un antisémitisme nauséabond (ce qui est un pléonasme, bien entendu) sous les traits et les patronymes des méchants de l’histoire. Ce qui sera rectifié dans les éditions modernes.

Mais humaniste, il l’est aussi : d’une façon parfois condescendante, mais claire, Tintin et à l’occasion Haddock défendent les Gitans (Les bijoux de la Castafiore), les Indiens (Tintin en Amérique ou l’Oreille cassée), les civilisations précolombiennes (Le Temple du soleil). Le sceptre d’Ottokar est une allusion à la montée du nazisme, et l’Affaire Tournesol juge par la bande les régimes dictatoriaux de l’Europe centrale des années 50. Quant au plus politique des albums, Tintin et les Picaros, il prend fait et cause pour une guerilla d’Amérique centrale, sachant que son leader risque fort d’égaler en inefficacité et en injustice celui qu’il finira par remplacer. Sans même parler de Coke en stock, plaidoyer contre le trafic humain.

Parti de la droite catholique et royaliste, Hergé évoluera doucement vers le centre-gauche. Combien sont-ils  à avoir suivi cette voie ? Car ordinairement, la vieillesse vous déporte plutôt vers la droite. Finalement, Tintin peut rester dans les rayons de nos vieux copains.

RV

Illustration : Kiki

tout-tintin

Publicités

Read Full Post »